Bonjour à tous ! Si vous passez de temps en temps par ici, vous avez lu que je comptais tester les carrés démaquillants lavables. Attentives et attentifs comme vous êtes, vous aviez sûrement repéré que j’étais passée à l’achat car je vous les montrais dans mon haul soldes de janvier (à retrouver ici). Cela fait presque 1 mois que j’ai adopté ce nouveau geste de démaquillage, et ma foi, je crois qu’il est l’heure de vous en parler !

 

Les carrés démaquillants lavables, c’est quoi ?

Dans la mouvance du zéro déchet, je demande les carrés démaquillants lavables. On peut aussi les trouver sous l’appellation lingettes lavables, disques lavables, le principe reste le même. C’est une alternative au coton jetable, qu’on ne peut pas recycler. Ces carrés démaquillants se présentent comme de petits morceaux de tissus, que l’on utilise comme un coton classique et qui se lavent ensuite à la machine, pour être réutilisables des centaines et des centaines de fois. Plusieurs matières peuvent être proposées : bambou, coton bio, eucalyptus…Ces produits se veulent écologiques parce qu’on ne les jette pas, ils ont une durée de vie longue et soutiennent une approche durable (moins de déchets, moins d’utilisation des ressources et matières premières). Plusieurs marques se sont mises sur le marché, la pionnière à ma connaissance est la marque « Les Tendances d’Emma« , qui fait aussi des couches écologiques et d’autres produits. Vous pouvez découvrir les valeurs de la marque sur son site : http://www.tendances-emma.fr/

logo

 

 

Pourquoi j’ai eu envie de me lancer ?

Je suis dans une démarche presque à 80% de produits bio dans ma routine beauté et cosmétiques. Dans la nourriture, c’est proche des 60%. Cela veut donc dire que je suis sensible aux substances mais aussi aux méthodes et lieux de fabrication,aux cycles courts, au respect de l’environnement. Depuis quelques années, voir le nombre impressionnant de cotons qui rejoignent la poubelle toutes les semaines, sans pouvoir les recycler, me donnait vraiment mauvaise conscience et j’avais le sentiment d’être un peu schizo quand même…Mais des craintes à passer le pas et plusieurs freins en tête :

  • il y a un coût d’achat non négligeable
  • faire des machines pour laver les cotons, ce n’est pas forcément écologique
  • j’ai peur que ça me défonce la peau, ce n’est sûrement pas aussi doux que ça
  • il va m’en falloir beaucoup chaque jour

 

En janvier, pleine de bonnes résolutions, j’ai décidé de tester par moi-même ce que ces cotons lavables valaient. J’ai passé une commande chez MondeBio pour un kit de la marque Les tendances d’Emma, qui contenait :

  • une boîte fabriquée en France en bois PEFC (gestion durable des forêts)
  • 15 carrés démaquillants lavables en coton bio biface
  • 1 filet pour mettre les cotons utilisés, qui ira directement dans la machine à laver

 

dscf9850_2
Kit Eco Belle Bois

 

J’en pense quoi ? Commençons par répondre à mes objections de départ

  • Il y a un coût d’achat non négligeable

C’est vrai, le kit m’a coûté 25 euros. Oui, je vous avais prévenus, c’est un coût non négligeable. Après, la marque indique que chaque coton peut servir entre 300 et 500 fois. Faisons une moyenne de 400 fois par coton, 400 x 15 = 6000. J’en ai donc pour 6 000 usages, sachant qu’il me faut 2 carrés par jour…j’arrive donc à 3 000 usages, soit…7 à 8 ans de cotons !!! Oui, le calcul est impressionnant, le temps dira aussi s’il est juste ou si la marque gonfle un peu les chiffres. M’enfin, même 3/4 ans de cotons, pour 25 euros, ça vaut le coup ! Surtout qu’il existe des kits moins chers ou juste les cotons si on veut.

illustr_impact_coton_2

 

  • Faire des machines pour laver les cotons, ce n’est pas forcément écologique

Ça serait complètement vrai si on lavait ces cotons seuls et qu’on faisait une machine exprès pour eux. Dans la réalité, on lave ces cotons avec d’autres choses, des vêtements, du linge de maison,…Comme on fait souvent plus d’une machine par mois, on arrive très facilement à les ajouter au bon moment, et on ne gaspille pas !

 

  • J’ai peur que ça me défonce la peau, ce n’est sûrement pas aussi doux que ça

Alors là, je dirai que ça dépend sûrement de la matière du carré démaquillant. Moi, j’ai limité le risque en prenant un coton bio bi-face : une face très douce, et une face plus épaisse, qui a la texture d’une éponge. Dans tous les cas, ma peau pourtant réactive n’a pas fait de crise et tout se passe bien !

 

  • Il va m’en falloir beaucoup chaque jour

Ben non, juste deux par jour, car le carré démaquillant fait la taille de la paume de la main, autant dire qu’on a la place pour mettre le produit ! La manipulation est donc plutôt aisée.

kit-eco-belle-bois-mode-d-emploi-1
@Les Tendances d’Emma

 

Allons plus loin dans le test

Dès la première manipulation, j’ai été surprise par la douceur des carrés. Ils ne sont pas du tout rêches, et on sent bien la différence entre les deux faces. Clairement la face douce est adaptée pour les yeux mais aussi pour le visage quand on a la peau fragile, tandis que la face plus épaisse fait office de micro peeling, cela reste quand même très soft, comparable la sensation sur la peau que fait une éponge konjac. C’est donc un point positif !

kit-eco-belle-bois

 

La taille est vraiment bien pensée, les carrés sont grands et permettent d’appliquer deux produits, moi par exemple, je mets la lotion micellaire sur un côté, et l’eau florale sur l’autre. Les cotons sont assez épais (on va d’ailleurs y revenir juste après) pour que les produits ne se mélangent pas trop. Manipulation validée !

dscf0021

 

Alors, que se passe-t-il quand on verse une eau micellaire dessus ? Hé bien…il en faut un peu plus, le carré boit davantage, étant donné qu’il est plus épais qu’un disque de coton classique. Et c’est d’ailleurs bien là le point le plus négatif. Il faut davantage de produit démaquillant pour bien imbiber le carré. Cela reste raisonnable, je ne vide pas une bouteille d’eau micellaire par semaine mais je vois que j’en mets un peu plus. Ça a été surtout vrai lors du premier usage, une fois lavés, ils deviennent plus perméables,le produit se répartit mieux dans les fibres. J’en déduis que cela va être de mieux en mieux. je serai curieuse de savoir si vous les avez testés avec un autre type de produit démaquillant (lait, mousse, huile,…), peut-être que c’est encore différent.

 

Venons-en au lavage. Le petit filet est bien pratique, je stocke tous les carrés ensemble et je lance le tout dans la machine quand je n’en ai plus. J’avais entendu que certains carrés commençaient à se dédoubler dès les premiers lavages, rien de tel à signaler de mon côté. C’est positif ! Par contre, on voit que certains petits fils commencent à sortir…J’espère que les carrés ne vont pas se découdre.

 

Hélas, je ne vous cache rien,  je suis déçue du rendu après lavage. Je trouve que leur matière fait que tous les pigments de maquillage ne sont pas éliminés, et pourtant mon maquillage est bio. La photo dessous vous montrera clairement la différence, il reste des traces visibles profondément dans les fibres. C’est propre, rien à dire, mais cela n’est pas parfaitement désincrusté. En soit, cela n’est pas très gênant mais je me dis qu’ils ne vont plus ressembler à rien dans quelques temps, ces carrés. Je les lave à 40 °C, température recommandée par la marque. Je vais tenter à 60°C la prochaine fois. J’ai vu aussi que la marque conseillait de les laver au bicarbonate de soude / vinaigre blanc une fois par an, je pense qu’ils sont donc au courant qu’un lavage lambda n’élimine pas tout. Ah oui, et comme c’est du coton, ils rétrécissent un peu, ça se voit aussi juste en bas.

dscf0018_2

 

Verdict final : hé bien, comptons les points ! Oui, le bilan est positif, malgré quelques petits défauts, je ne regrette pas du tout mon achat, j’aime bien ce produit. Il n’est même pas impossible que je tente une autre matière d’ici quelques mois, histoire d’avoir plus de stock mais aussi de comparer les matières (quelqu’un a une expérience avec le bambou ?)


 

Voilà, cotons jetables, vous faites à présent partis du passé, je vous ai trouvé de super remplaçants, qui devraient faire un bon bout de route avec moi ! J’espère que ma revue vous aura plu. Si vous êtes sensible à une démarche durable, n’attendez pas, sautez le pas, vous ne devriez pas le regretter !

Si vous êtes déjà utilisatrices / utilisateurs de ce type de produit, j’aimerais bien avoir votre avis ! Qu’est-ce que vous utilisez comme marque ? Et comme matière ? Avez-vous des astuces pour les rendre impeccables au lavage ?

 

A très bientôt pour d’autres tests et d’autres revues !

Logo2

Publicités