Bonjour à toutes et tous !

Les beaux jours reviennent, et avec eux, les envies d’été, les doigts de pieds à l’air et les cheveux au vent. Sauf que tout ce petit monde a morflé ces derniers mois. Depuis quelques semaines, j’ai commencé un programme « Réparons les dégâts de l’hiver » et pour ça, je remets à contribution Madame Ricin, et je vous explique comment et pourquoi.

 

L’huile de ricin, c’est quoi ?

L’huile de ricin, appelée « Castor oil » chez nos amis anglais (pourquoi ce nom, je l’ignore, ce n’est évidemment pas à base de castor, ne fuyez pas à toutes jambes) est une huile végétale obtenue à partir des graines du ricin, un petit arbuste tropical au départ, mais qui a été implanté de par le monde (on en trouve à priori en France). L’huile de ricin est obtenue par pression à froid des graines.

 

castor-oil-plant-43220_640

 

ricin

 

Si l’huile de ricin a beaucoup d’applications dans des secteurs différents, c’est en cosmétique qu’elle va aujourd’hui nous intéresser. Cette huile a en effet pas mal de vertus du côté de l’hydratation, mais aussi de la régénération et de la stimulation de certaines zones pileuses.

 

 

Caractéristiques de  l’huile de ricin

C’est une huile très commune chez beaucoup de femmes (et d’hommes, ne soyons pas sexistes) qui s’intéressent à la cosmétique naturelle car elle s’utilise très facilement pure, toujours en usage externe. Si vous n’en avez pas encore dans votre trousse beauté, c’est un bon investissement, vous allez voir.

C’est une huile d’une grande viscosité (comprendre lourde et très grasse), c’est d’ailleurs sa marque principale. Elle renferme aussi un acide gras unique et spécifique, à l’origine de sa renommée en cosmétique.

DSCF0113
Une huile parfaitement incolore

Pour ceux et celles qui ne sont pas très fan des odeurs des huiles végétales, celle-ci est relativement neutre, en tout cas rien de repoussant de mon point de vue. C’est une huile plutôt claire, suivant les régions et les sous-espèces, elle peut être un peu jaune.

C’est une des huiles les plus faciles à trouver dans le commerce, et comme il en faut souvent assez peu à chaque application, le flacon a tendance à durer longtemps, ce qui en fait un produit très économique de mon point de vue.

 

DSCF0109

 

Les vertus de l’huile de ricin

LA championne de la pousse !

Si on ne devait retenir qu’une seule chose, c’est que Madame Ricin fait tout pousser sur son passage. Pour les esprits mal tournés, je précise qu’on parle ici de cheveux, d’ongles et de cils principalement :). Sa composition, riche en acides aminés (oméga 3,6 et 9), explique pourquoi elle parvient à stimuler la croissance de nos cheveux. Elle nourrit directement le bulbe pileux et agit sur la micro-circulation du cuir chevelu.

 

Fortifiante et réparatrice

Autre qualité, elle répare la matière abîmée par une action solidifiante et nourrissante. Clairement, c’est encore à sa composition qu’on doit son action réparatrice et son grand pouvoir hydratant. C’est donc une super alliée des cheveux secs et cassants mais également des ongles qui ont les mêmes problématiques.

 

 

Mon programme avec l’huile de ricin

J’aime l’utiliser sur les cheveux, les ongles et les cils, pour obtenir différentes choses. Je l’utilise pure sur les cils et les ongles et souvent en synergie avec d’autres ingrédients sur les cheveux car elle n’est pas spécialement sensorielle et l’odeur d’un soin est tout aussi importante que son efficacité à mes yeux (vous pouvez retrouver une de mes recettes ici).

 

dscf9882_2

Sur les cheveux

Avoir de la pousse, c’est toujours intéressant, surtout quand les cheveux sont cassants comme les miens. Pour travailler sur ce point, j’applique quelques gouttes d’huile en masque d’avant-shampoing sur les endroits où je veux plus de cheveux (haut du front, tempes…). Comme elle a aussi une action réparatrice, j’en applique sur les longueurs et surtout sur les pointes, souvent cette fois en synergie avec d’autres huiles végétales ou huiles essentielles pour ne pas avoir qu’une impression de gras. Et maintenant….

On masse ! Vous avez compris, si elle joue déjà sur la micro-circulation, on ne peut que l’aider en faisant quelques mouvements de massage sur le crâne quand elle est appliquée. On pose les mains bien à plat sur le crâne et on essaie de faire bouger la peau du crâne, pas juste de frotter les cheveux.

On laisse poser ! A minima, il faut garder 30 minutes l’huile sur les cheveux pour améliorer son action. Si on a le temps de laisser poser toute la nuit, c’est encore mieux.

On n’essaie surtout pas de l’appliquer après le shampoing ! Vu l’effet gras qu’elle procure et sa lourdeur, je vous déconseille de chercher à l’appliquer en baume de soin d’après shampoing. Elle doit à mes yeux être lavée, sinon vous allez avoir un effet parfaitement dégoûtant !

Mon astuce : pour venir à bout de cette huile, je fais souvent deux shampoings et ce n’est pas de trop pour tout enlever. Pour ne pas annuler les effets de l’huile de ricin, on privilégie bien sûr un shampoing doux. J’essaie aussi d’avoir la main légère lors de l’application, c’est tellement gras qu’il n’en faut pas beaucoup.

 

Sur les ongles

L’hiver, période des fêtes aidant, j’aime bien mettre pas mal de vernis. Sauf que ça a tendance à abîmer mes ongles si je renouvelle l’opération trop souvent. Et à l’arrivée du printemps, j’ai souvent les ongles mous, striés, cassants, dédoublés. Comme en été, c’est amusant de ressortir les vernis un peu flash, de se faire des ongles bleu piscine ou vert pétant, je les soigne avant la période chaude.

L’huile se suffit à elle-même pour cet usage et on peut l’appliquer de deux manières :

  • En déposant une petite quantité d’huile dans un récipient et en enduisant chaque ongle avec un coton tige
  • En faisant un « bain d’ongle » : on fait tiédir une petite quantité d’huile et on trempe les ongles un par un

Il faut laisser l’huile sur l’ongle, puis masser doucement ongles et cuticules pour que le produit pénètre.

Mon astuce : là aussi, je garde la main légère si je ne veux pas avoir les extrémités des doigts grasses pendant des heures. Bien masser permet une meilleure action de l’huile.

 

Sur les cils

Si vous avez les cils courts, que vous les perdez, qu’ils ne sont pas très fournis, elle devrait vous intéresser. Elle va avoir la même action que sur les cheveux, elle va agir en stimulation. Je dis cils, mais comprenez aussi qu’elle va marcher tout pareil pour les sourcils, si c’est de ce côté qu’il vous manque des poils.

Pour les cils, le plus pratique est d’en mettre dans un flacon de mascara vide car rien de telle qu’une brosse de mascara pour appliquer ce type de texture. Je le redis, là aussi, gardez la main légère, elle est normalement bien tolérée par l’œil mais c’est toujours désagréable d’avoir de l’huile dans les muqueuses. Pas de rinçage à prévoir, il faut juste bien s’assurer que l’huile soit à peu près sèche avant d’appliquer autre chose.

Mon astuce : si je l’applique pure, je le fais le soir, cela évitera tout souci avec le mascara du matin. Si j’ai un mascara qui arrive sur la fin, je lui ajoute quelques gouttes d’huile de ricin et ça fait un soin deux en un (un soin-maquillage).

 


Un programme de choc pour accélérer réparation et pousse, juste avant l’été, ce n’est pas plus compliqué ! Si vous n’avez pas tellement envie d’utiliser l’huile de ricin pure, sachez qu’il existe beaucoup de recettes naturelles pour la mélanger avec d’autres substances et en faire la base d’un soin plus sympa.

Et vous, êtes-vous déjà adepte de cette huile ? Si oui, comment aimez-vous l’utiliser ? Des recettes et des astuces ? Partagez-nous tout ça en commentaire !

Si vous aimez ce genre d’article, dites-le moi, j’ai encore plein d’autres ingrédients naturels super à vous présenter.

Je vous dis à très bientôt pour d’autres articles bio et naturels

Logo2

Publicités