#Chroniquesdubio : Quelqu’un peut-il m’expliquer…

Bien le bio-jour tout le monde !

Etre adepte du bio et du naturel, c’est une source de davantage de plaisir et de bons moments au quotidien que de choses négatives. Mais parfois…ben, je me pose des questions, car des trucs m’énervent et je n’ai aucune réponse, juste une accumulation de frustrations ! A l’heure où de nouvelles informations apparaissent et laissent présager un label bio dégradé pour l’avenir, j’ai envie de pousser mon petit coup de gueule, contre certaines incohérences dont même une démarché éthique et respectueuse de l’homme et de l’environnement (normalement) n’est pas exempte ! Mode râleuse, ON !

 

Pourquoi certaines substances que l’on sait nocives, sans intérêt, à éliminer, sont encore présentes dans certains produits labellisés bio ?

illustration_aluminium

Si vous êtes adeptes du bio, j’imagine que c’est pour le côté naturel et sain des produits, aussi bien dedans que dehors. Je reste encore surprise de voir que certaines marques, estampillées bio ou naturelles (et on ne nommera personne ici ;)) continuent d’utiliser des substances qui font polémique.

Pour la beauté, méfiez-vous de certains ingrédients qui essaient de se faire discrets comme les sulfates (ammonium et sodium), le Bismuth Oxychloride, le Dioxyde de Titane à haute dose, les nanoparticules, le glyphosate…Pour l’alimentation, vigilance sur l’huile de palme, aussi désastreux niveau environnemental que néfaste à nos artères !

Certains vont bien sûr essayer de nous faire avaler que c’est la quantité qui fait la dangerosité, mais y a comme un malaise et on ne devrait pas avoir à se méfier encore !

 

Comment se fait-il que la pierre d’alun, que l’on disait miraculeuse, soit finalement victime d’une polémique sur sa dangerosité ?

road-sign-663368_1280

On pourra dire qu’on nous aura bien vanté les mérites de cette pierre ! Anti-coupures, super remède à la transpiration (même si nous sommes aussi nombreuses et nombreux à n’avoir jamais vu d’effet…)… La pierre d’alun contient de l’aluminium, apparemment une bonne version (nous disait-on…), et les marques nombreuses et variées l’ont utilisé à tour de bras pour la composition de déos bio et naturels. Oui mais, il y a un mais ! Depuis quelques mois, des croisements d’info semblent dire que peu importe de quel aluminium on parle, qu’il soit aluminum chlorohydrate ou potassium alun (celui de la pierre), le risque pour la santé serait proche car les deux substances passeraient la barrière cutanée. Voilà qui est bien embêtant ! Et on ne pouvait pas se rendre compte de leur ressemblance chimique plus tôt ? Mais flûte !

Pour aller plus loin sur le sujet, deux articles à découvrir :

http://www.lexpress.fr/styles/beaute/pierre-d-alun-la-fausse-bonne-idee-en-matiere-deodorant-naturel_1701913.html

https://www.thoughtco.com/is-alum-safe-to-eat-use-607367

 

Pourquoi ne peut-on pas concilier bio, origine/production française et prix accessibles plus souvent ?

hands-2667461_1280

Marre d’avoir à faire le grand écart entre un produit local et bio et un coût raisonnable (comprendre : ne pas claquer la moitié de sa paie pour un caddie plein). Les initiatives intelligentes pour concilier une approche éthique, environnementale et respectueuse de notre pouvoir d’achat voient le jour et se multiplient, on ne peut que les encourager mais on en veut plus ! Il y a encore souvent un fossé entre du bio d’origine française et un bio d’origine internationale, plus accessible et préféré par nos magasins. Je suis bien d’accord que l’effort est à faire, qu’on ne peut pas avoir une démarche extra low-cost sur ce marché, alors oui au bio français, oui au bio local, aidons nos agriculteurs à faire la transition…mais gardons les pieds sur terre aussi, ce n’est pas au consommateur de porter l’intégralité de l’effort ! Aidons certaines marques à démocratiser le vrai bio de chez nous, ou aidons nos agriculteurs à pouvoir proposer leurs produits plus facilement, sans faire le jeu des centrales d’achats, c’est la clé !

 

Comment se fait-il que l’Europe soit bien décidée à permettre à des marques de pétrochimie de venir jouer sur le terrain du bio en dégradant le label ?

sponge-for-washing-1212609_1280

La norme ISO 16128, ça vous dit quelque chose ? Cette norme européenne, qui devrait entrer en vigueur sur la fin de l’année 2017 va pourrir la vie du consommateur bio et des marques qui défendent une certaine éthique. En cause ? un assouplissement terrible des produits dits bio, qui n’imposera pas de pourcentage minimal d’ingrédients bio et acceptera des ingrédients chimiques et polluants (silicones, dérivés de pétrole, phénoxyéthanol, parabènes… ) ou encore des dérivés d’animaux morts. Oui, cela s’appelle du Greenwashing, et on dit merci au lobbying des groupes pharmaceutiques et cosmétiques internationaux à qui on doit cette belle norme ! Ben oui, maintenant, ils auront le droit d’utiliser les terminologies bio et naturel sans soucis, même si on en est loin ! Les marques historiques bio protestent et on les comprend ! Il faudra faire confiance à nos labels engagés et avoir les yeux très très près des compositions. Merci l’Europe pour ce beau cadeau, pour que les marques non engagées aient leur part de gâteau !

Retrouvez ici les très bons articles de Cosmébio et de Fun Ethic :

http://www.fun-ethic.fr/blog/norme-iso-16128/

https://blog.cosmebio.org/cosm%C3%A9tique-bio-la-vraie-et-la-fausse-a34cb104b38a

 


Et ben, vous savez quoi ? Je me sens beaucoup mieux d’avoir vidé mon sac, je gardais toutes ces choses depuis des jours et je suis bien contente d’avoir partagé mes questions avec vous ! Peut-être que vous avez aussi les vôtres, je trouverai ça super que vous les partagiez en commentaire, qu’on s’entraide, qu’on s’aide. Etre bio et solidaire, cela ne tient qu’à nous, et je suis ravie si on arrive à le faire ensemble ici !

La prochaine fois, promis, on parle de sujets plus légers mais il fallait que ça sorte ! Un grand merci pour votre écoute, il se passe en ce moment des choses importantes, qui ne vont pas forcément dans le bon sens, et il faut que chaque consommateur/consommatrice soit informé.e.

Je vous souhaite une très bonne soirée, à bientôt pour d’autres actus bio !

Logo2

12 commentaires sur “#Chroniquesdubio : Quelqu’un peut-il m’expliquer…

Ajouter un commentaire

    1. Salut, merci à toi pour ton commentaire, je pense que c’est à nous consommateurs de boycotter les marques qui voudront aller sur un terrain qui n’est pas le leur, et de défendre ceux et celles qui font le pari d’un investissement durable. Bonne journée, on garde espoir !

      Aimé par 2 personnes

  1. Concernant la pierre d’alun, j’ai envie de dire que ce sont des modes. C’est comme l’huile d’argan c’etait
    THE huile, le savon noir, le savon d’Alep qu’on retrouve comme « additif » ou parfum aux produits non bios du commerce.
    C’est comme avant on faisait la guerre au gras mais maintenant on nous dit « il y a bon gras et mauvais gras »
    « par contre il faut faire attention au sucre! » et la encore il y a le bon et le mauvais. Il y a toujours
    une chasse a quelque chose, des tendances et je crois que ce que tu cites en est une.
    Je n’etais pas au courant de la norme qui va passer en vigueur mais est ce que c’est pas faire un ENORME
    pas en arriere pour l’environnement et notre sante?
    Je vais te dire, ici on a beau etre dans le brexit ( donc techniquement nous n’avons plus l’obligation
    de repondre aux lois europeenne en tout cas c’est en train d’etre mis en place), j’ai l’impression que l’Angleterre a tellement de choses a rattraper concernant le bio et l’environnement que je fais quand meme plus confiance aux produits bio francais.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour, merci pour ton commentaire super intéressant. C’est certainement une mode, je suis d’accord, je suis juste fatiguée de ces produits miracles dont on s’aperçoit toujours un peu trop tard que finalement ah ben merde, ce n’est pas aussi innocent que pensé. On arrêterait de se précipiter sur le moindre ingrédient qui fait vendre, ça ne serait pas plus mal ! Sur la norme, c’est carrément un grand retour en arrière et ici, Ecocert et Cosmébio, nos deux grands organismes certifiants, sont très inquiets, ils ne veulent pas de ce bio là, ils ont apparemment essayé de participer à la consultation mais n’ont pas été écoutes. Que cela tienne, c’est vers ces labels qu’on aura les meilleures garanties. C’est juste dommage pour le consommateur novice en bio qui va se laisser tenter par des marques qui ne font que profiter du système. Il nous reste à faire passer le mot le plus possible ! Bonne journée à toi !

      J'aime

      1. Oui deja avec le greenwashing le consommateur debutant a du mal a se reperer alors si on met des cochonneries dans le bio en plus de ca! C’est vrai que c’est agacant et decourageant un peu aussi quelque part mais grace a des blogs comme le tien, cela fait ouvrir les yeux a certaines personnes et comme tu le dis, on se passe le mot! 😉 bonne journee!

        Aimé par 1 personne

  2. Coucou Béa,
    Ben, oui, les gros lobby avides de pouvoir et d’argent vont encore gagner et de nombreux consommateurs et consommatrices vont se faire avoir si elles ne décryptent pas les compositions des cosmétiques qu’elles achètent !
    Franchement, j’ai l’impression qu’on revient toujours en arrière, un pas en avant pour mettre des ingrédients Bio et naturels et un pas en arrière, pour rajouter de la merde en cachette avec encore des noms difficiles à déchiffrer pour nous, simple consommateur !
    Après, on dira que les gens sont contre l’Europe, ben, oui, elles engraissent toujours les mêmes et ceux qui font de la qualité avec des vrais labels de qualité, seront mis sur le carreaux ! comme tu le dis si bien, c’est à nous de boycotter ses marques et de faire passer le message !
    Bisous et belle journée

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Val, je suis bien contente de te lire sur le sujet ! Cela ne va pas être de tout repos, et je suis déçue que l’Europe soit tellement à la merci des lobbies dès qu’il s’agit d’harmoniser des pratiques ou simplement de protéger les intérêts des consommateurs. Mais je crois aussi que bien souvent, les députés qui pondent les lois n’ont pas la connaissance suffisante pour arbitrer avec objectivité sur les sujets et quand on voit que les deux parties n’étaient pas correctement représentées, il semble pourtant que ça soit juste du bon sens. Quoiqu’il en soit, j’espère qu’on sera nombreux et nombreuses à défendre un bio éthique, respectueux et responsable ! Bonne journée, des bisous !

      Aimé par 1 personne

Répondre à Catherine Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site vous est proposé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :