Bien le bio-jour tout le monde !

Face au soleil, je fais partie des gens qui ne rigolent pas avec la protection ! Un petit peu obsessionnelle sur les bords, ma trousse de vacances regorge en général de produits solaires, que cela soit pour protéger, réparer après l’exposition…tout un cirque.

Pour nos vacances cet été (si vous voulez voir où on était, c’est par ici), je m’étais donnée comme mission de trouver THE crème solaire bio ! Et c’est là qu’intervient Ylae !

Sélectionnée dans le cadre du programme blogueuses de la marque, j’ai eu la chance de mettre au test la crème solaire haute protection de la marque ! L’été est fini, je l’ai étudié sous toutes les coutures et je peux vous donner un avis complet pour vos futures expositions ! Alors, on garde ou pas ?

 

Moi et le soleil

UV de toutes sortes, radicaux libres…je pense qu’il n’est pas besoin de répéter que l’exposition au soleil, même si bien agréable, présente des risques. Mais outre la préservation de la peau (vieillissement mais bien évidemment aussi santé), j’ai un passé d’intolérance au soleil qui m’a habitué à mettre la dose niveau protection solaire. J’ai la peau plutôt claire, qui prend moyennement bien le soleil et pendant un temps, je faisais de véritables allergies, qui se manifestaient sous la forme de plaques de boutons, qu’on appelle « lucite ». C’est moche et ça gratte ! Depuis 10 ans, j’ai normalisé tout ça, en montant l’indice solaire car plus l’indice est haut, plus il filtre les rayons et les UV responsables de mes réactions de peau. Par habitude depuis, on tourne toujours aux indices 50 et c’est resté une habitude, qui permet en plus de se sentir tranquille quand on s’expose (même si on ne répétera jamais assez les consignes de base : on renouvelle après chaque baignade, on ne s’expose pas entre 12 heures et 15 heures, bla, bla, bla…).

Si vous connaissez mon blog, vous serez peut-être surpris de savoir que mon expérience des crèmes solaires bio est toute récente. Je n’avais pas confiance, je craignais de jouer avec le feu en mettant des produits qui ne protégeraient pas aussi bien que les filtres chimiques du commerce. C’est que le soleil, c’est une affaire sérieuse !

Et puis il y a deux ans, j’ai sauté le pas…mais l’expérience n’a pas été concluante du tout ! J’enchaîne les tests mais les produits trouvés ont tous eu en commun d’être trop gras, trop blancs, trop difficiles quoi ! Ressembler à un pierrot au bord de l’eau, ou pire brûler alors qu’on a de la crème, non merci !

 

La crème solaire Ylae, ce qu’il faut en savoir

Ylae, la marque de cosmétiques bio et naturels qui nous vient de Montpellier, m’a envoyé avant l’été la crème solaire dans le cadre du club des blogueuses. Vu ma déception passée en crème solaire bio, c’est vraiment le produit que je voulais tester en priorité, j’avais grand hâte, vous me comprenez !

DSCF0410

Avant de vous donner mon avis sur le produit, quelques informations ! La crème solaire Ylae est une crème très haute protection en indice 50. Fabriquée en France, elle se présente sous la forme d’un tube de 75ml, avec un système Airless, qui garantit la conservation du produit. Côté composition, on est sur un produit à 99 % d’origine naturelle, dont 32 % sont issus de l’Agriculture Biologique (ouais, c’est élevé). Garantie sans nanoparticules, elle est à base de filtres minéraux, et fait aussi bien visage que corps. Côté formulation, on trouvera des huiles de coco, de sésame, de tamanu, du beurre de karité, de la vitamine E…des tas d’ingrédients qui font leur preuve côté action sur la peau. Reste à voir si cela suit niveau protection et confort. La crème est légèrement parfumée au Monoï.  La marque nous promet une crème sans effet blanchissant. Le produit coûte une vingtaine d’euros et on peut le commander sur le site de la marque : http://www.ylae.fr/product/tres-haute-protection-spf-50/

Place au test : si je suis très reconnaissante à la marque pour cet envoi, j’ai bien l’intention de vous partager tout mon ressenti sur ce produit, sans fard et sans parti pris !

 

Mon test et mon avis, étape par étape !

Packaging et présentation du produit

DSCF0411Le produit est présenté au départ dans un étui en carton que je trouve mignon, sur un dégradé d’orange et de jaune. A l’intérieur, on retrouve l’apparence classique des produits de la marque, un tube de couleur aubergine, avec les inscriptions blanches. Personnellement, c’est un packaging qui me plait, il est sobre. Côté contenance, je regrette que le flacon ne soit pas plus grand : 75 ml, ce n’est pas beaucoup, quand on se met au soleil à deux. J’espère que la marque fera un contenant plus grand dans le futur.

packagingMa note du packaging : 8/10

 

 

Odeur

Côté odeur, je trouve que la crème solaire arrive à concilier tous les goûts. On n’est pas du tout sur du parfum de synthèse trop présent, mais cela ne sent pas non plus le médicament ou les produits pour stériliser. L’odeur est vraiment discrète, on perçoit que c’est une odeur tropicale, mais rien d’exagéré, c’est naturel. Les yeux fermés, je pense qu’on aurait du mal à reconnaître le monoï ou le coco mais cela sent bon, c’est le principal, et ce n’est pas non plus tenace.

Ma note de l’odeur : 8/10

 

Texture 

DSCF0413

Alors là, premier écueil possible, mais tout se passe bien ! C’est une texture crème, on n’est pas sur un lait, il y a de la matière, j’aime ça ! La crème est assez dense, sans être lourde et elle ne luit pas de gras. Bien sûr, c’est un produit solaire, on ne veut pas avoir de l’eau, il faut quand même pouvoir l’appliquer sans que ça nous coule des doigts. Le flacon Airless aide plutôt bien à faire tomber le produit.

Ma note : 7,5/10

 

Pénétration et effet sur la peau 

rendus.png

Déjà, elle se répartit plutôt bien sur la peau, surtout si on la chauffe entre les mains. Elle rend bien sûr très blanc au début, en la travaillant 1 à 2 minutes, elle se fond et on obtient un rendu plus naturel. La peau reste encore un tout petit peu blanchâtre, mais pas au point d’avoir l’impression d’être tombée dans la farine et surtout l’effet s’atténue. Côté gras, étonnamment, elle laisse un film plutôt léger, vous n’avez pas l’impression d’être enduit de miel, ça se tolère très bien. Je la trouve plus adaptée à la peau du corps que du visage, sur le visage, elle a eu tendance à me donner un peu plus de luisance et l’effet était moins agréable. Tout de même, rien à voir avec mes tests du passé, je peux me promener avec sans qu’on me regarde comme une folle. Texture crème solaire oblige, je n’ai pas essayé de me maquiller par dessus, je ne peux donc pas vous dire comment ça se passe. Pas de réaction à signaler au passage : ça ne pique pas, ça ne fait pas de plaques, tolérance nickel pour moi, même sur le visage.

Ma note : 7/10

Protection solaire (c’est quand même ce qu’on lui demande) 

On est sur un sans faute, c’est vraiment une crème très haute protection et je l’ai testée dans des conditions de chaleur extrême, en restant plus de deux heures au soleil, et rien ne bouge. Je n’ai eu donc aucune crise d’allergie au soleil, et même si elle chauffait, ma peau n’a pas eu la moindre morsure du soleil.

Ma note de la protection : 9/10

 

Mon verdict final !

Au final, j’ai adoré cette crème, elle m’a réconcilié avec les solaires bio et naturels de très haute protection. L’application, la tenue, et la protection face au soleil, je suis vraiment satisfaite. Je craque complètement pour l’odeur, et j’apprécie vraiment qu’elle soit résistante à l’eau.  J’aimerais simplement qu’à l’avenir, le flacon de crème soit plus grand, pour tenir plus longtemps et nous couvrir totalement, Monsieur et moi. C’est une découverte que j’aurai aimée faire avant mais maintenant que je la connais, je ne la lâche plus !

ylae

 


J’espère que cette revue vous a intéressé ! Avez-vous déjà eu l’occasion de tester cette crème solaire haute protection d’Ylae ? Qu’en avez-vous pensé ? Quelles sont vos marques préférées de solaires bio ou naturels ?

On se retrouve très bientôt pour de nouvelles revues de produits testés cet été, et des nouveautés bio et naturelles, bien sûr !

A bientôt pour de nouvelles actus bio !

Logo2

Publicités